Flexibilité sur deux niveaux

Sté Eirich (construction mécanique)

Ponts Demag pour des process de production efficaces

Dans le cadre d’une réorganisation complète de sa production, la société de construction mécanique Gustav EIRICH GmbH & Co KG a concrétisé le plus gros projet de son histoire. En plus de l’investissement dans des machines et dans la logistique, les process de fabrication ont été entièrement revus. Dans ce cadre, l’installation de nouveaux ponts roulants constitue une partie importante. Pour ses 150 ans d’existence, l’entreprise bénéficie de structures de fabrication flexibles avec une logistique d’une grande efficacité.

Le projet

Plan d’ensemble orienté vers l’efficacité

Après une croissance constante dans ses différentes activités, les capacités de production du siège social de l’entreprise située à Hardheim (Allemagne) étaient devenues insuffisantes. Il était absolument nécessaire d’adapter les surfaces et les process de fabrication aux nouvelles exigences. Un plan directeur a été élaboré avec, dès le début, les trois domaines essentiels suivants?:?

  • Cabines de peinture
  • Ponts roulants
  • Process et logistique de production

Le développement des mélangeurs pour effectuer des taches de plus en plus complexe a eu une incidence sur leur poids. Conséquence?: les ponts existants, d’une capacité maximale de 32 t, ne pouvaient plus transporter les volumineux mélangeurs pouvant peser jusqu’à 46 t. Ces modèles de machines devaient être déplacés en plusieurs parties, puis assemblés et chargés à l’extérieur du hall à l’aide d’une grue mobile. Ceci réduisait les capacités de fabrication et générait des frais de location élevés.??

Les ponts assument des fonctions centrales

Un hall de production moderne, d’une longueur de 105 m, a donc été construit. La plus large travée est réservée au montage final des machines, celle située parallèlement est dédiée aux cabines de peinture.

Dans ce nouveau batiment, les fonctions centrales intralogistiques sont assumées par sept ponts roulants Demag. Les ponts universels constitués à partir de composants standardisés ont été con?us conformément aux spécifications de la société EIRICH. Uwe Greissing, Directrice d’Exploitation chez EIRICH et responsable de la mise en place de la nouvelle stratégie de production, déclare?: ??Nous avons défini le cahier des charges des ponts roulants sur base de nos expériences. Ceci était d? au fait que nous impliquons dès le départ notre personnel qui conna?t précisément les détails importants à prendre en compte pour un travail quotidien avec des ponts roulants??.

Pour définir la capacité maximale des ponts, EIRICH a pris comme base le poids de la plus grosse machine, afin que celle-ci puisse être manutentionnée par un seul pont. Deux ponts bipoutre ZKKE d’une capacité de 50 t et d’une portée de 22,22 m chacun circulent sur un chemin de roulement à 12,5 m de hauteur. Avec ces deux appareils, EIRICH anticipe l’avenir?: les ZKKE sont con?us pour fonctionner en tandem, ce qui permettra de doubler le poids maximum de la charge à transporter. Pour pouvoir déplacer et positionner les lourdes machines en douceur, les palans à cable DR 20 travaillent avec deux vitesses?: les opérations d’assemblage sont réalisées avec des vitesses de précision de 0,3 m/min.

Efficacité grace à deux niveaux de manutention

Le concept intralogistique englobe d’autres ponts destinés au montage final des mélangeurs ainsi qu’à l’acheminement de sous-ensembles et moteurs électriques vers les différents postes d’assemblage. Il s’agit de deux ponts monopoutre EKKE de 12,5 t installée à 9,60 m de haut sur un second chemin de roulement.

Uwe Greissing explique?: ??Avec ce concept de deux niveaux de manutention, notre objectif consistant à pouvoir piloter chaque pont séparément dans le hall de montage a été atteint. C’est également la raison pour laquelle nous avons équipé les ponts de commandes radio, pour garantir que les ponts se déplacent l’un au dessus de l’autre en toute sécurité et fiabilité. La nouvelle génération des émetteurs est plus simple et plus agréable à utiliser par l’opérateur. Ceci a eu une influence positive sur notre décision de choisir une commande radio??.

Les dispositifs de contr?le des ponts de 50 t circulant au niveau supérieur contribuent à une sécurité plus élevée. La position du crochet est surveillée?: lorsque le crochet a atteint sa position la plus haute, un signal optique s’allume et donne ainsi le feu vert à l’opérateur pour utiliser le pont roulant situé au niveau inférieur.

Retournement de pièces en toute sécurité

Le fonctionnement simultané des ponts constituait également une exigence importante de la part du constructeur.?Ceci doit permettre le déplacement et le retournement de pièces volumineuses. Pour ce faire, les ponts circulent l’un au dessus de l’autre sur leur chemin de roulement respectif jusqu’à?ce que l’écartement entre leur crochet soit le plus petit possible. ?En plus de leur conception technique, les zones d’utilisation des ponts ont été optimisées et leurs c?tes d’approche réduites au mieux par des finesses géométriques, de sorte qu’EIRICH puisse desservir le maximum de surface utile à l’aide des ponts.

Economies réalisées par des cotes de construction compactes

Par ailleurs, un autre critère a été rempli?: les deux ponts roulant bipoutre peuvent se déplacer de fa?on synchronisée sur une voie de roulement à une distance minimale requise, pour permettre le chargement ultérieur sur camions de machines de plus de 50 t. Enfin, pour la hauteur de construction du hall de montage, un autre impératif était déterminant. Pour leur expédition, les machines et composants seront chargés directement dans des conteneurs maritimes de 40 pieds. Les ponts roulants soulèveront le conteneur et le déposeront sur les camions. Grace à la forme compacte des ponts et appareils de levage Demag, EIRICH a pu baisser la hauteur de construction du nouveau hall. Le volume d’investissement a pu être à nouveau réduit et la dépense de chauffage limitée à long terme??.

Des ponts performants pour les cabines de peinture et de séchage

Dans la travée parallèle, EIRICH a installé deux cabines de peinture et de séchage. Le concept des deux niveaux de manutention a été repris?: deux ponts ZKKE de 50 t et d’une portée de 9,85 m circulent sur le chemin de roulement supérieur. Au niveau inférieur se déplace un pont monopoutre de 12,5 t pour la manutention des pièces à peindre. Comme dans le hall de montage, ces ponts sont équipés de convertisseurs de fréquence pour les mouvements de direction, ce qui permet de manutentionner les machines sans à coups et en douceur. Ils sont également dotés d’indicateur de charge. Le poids de la charge soulevée est visualisé par l’opérateur à la fois à partir de l’indicateur à gros chiffres placé sur le pont que de l’écran de la commande radio. L’alimentation électrique du pont est assurée par la ligne compacte Demag DCL.

La Directrice d’Exploitation Uwe Greissing précise?: ? Avec ce nouveau concept, notre atelier de peinture, qui représentait jusqu’à maintenant un goulot d’étranglement dans notre entreprise, est devenu un système hautement efficace. Ceci a été possible principalement grace aux ponts qui circulent sur deux niveaux et qui permettent de desservir nos deux cabines indépendamment les unes des autres.??

Un projet réussi

La société EIRICH est satisfaite du déroulement de ce projet.?Uwe Greissing en tire un bilan positif?: ??En tant que constructeur de machines, nous avons besoin de partenaires fiables, qui nous conseillent dans toutes les étapes du projet et dans le choix des technologies les mieux adaptées. En plus de la large gamme de ponts roulants et d’appareils de levage Demag, l’expertise en matière de conseil a été une raison supplémentaire pour confier ce projet à Terex Material Handling.

Le succès de ce partenariat est prouvé par le fait que nos process fonctionnent parfaitement avec l’aide des ponts roulants. Après plusieurs mois d’exploitation, il n’a pas été nécessaire d’effectuer des modifications ou d’exiger des éléments supplémentaires.?

Quelques mots sur la société Eirich

Chaque jour, nous rencontrons d’innombrables objets dont une machine EIRICH a participé à la fabrication. La couleur uniforme de dalles en béton, l’usinage précis de systèmes de refroidissement de camions ou la qualité de fabrication élevée de verres optiques ont tous un point commun?: leurs matières premières ou leurs additifs ont été mélangés au départ à l’aide de machines ou d’installations EIRICH selon une formulation bien précise.

Depuis des décennies, le groupe EIRICH est spécialisé dans les procédés de préparation industrielle. L’entreprise propose une large gamme de machines et d’installations complètes livrées clé en main. En plus des mélangeurs d’une capacité utile de 1 l à 12?000 l, elle fabrique des machines pour la technique de granulation, de séchage et de broyage fin. Le groupe familial emploie actuellement 1.500 personnes dans 11 pays sur les 5 continents.