Press release
Wetter, Allemagne

Paré pour faire face aux pics de production

  • Deux ponts automatisés pour l'entrep?t d'expédition de bobines de Blue Paper
  • La première installation au monde équipée de deux chariots pouvant être déplacés séparément
  • Augmentation sensible du rendement de manutention avec un nombre réduit de mouvements de translation

Deux ponts process Demag assurent les opérations de manutention entièrement automatisées dans un nouvel entrep?t d'expédition à l'usine de papier Blue Paper de Strasbourg en France. L'entrep?t d'expédition de bobines de papier possède une capacité théorique de 15 250 tonnes (à un taux de remplissage de 100 %). Il remplace l'ancien entrep?t conventionnel dont la capacité d'environ 7500 tonnes permettait uniquement d'accueillir la production de 7 jours et permettra un flux de matières beaucoup plus rapide et rationnel.

Durant la phase de planification, il a fallu tenir compte du fait que la machine à papier travaille 24 h sur 24 et 7 jours sur 7 et que, par conséquent, l'entrep?t est rempli en continu. Les délais d'expédition sont néanmoins limités à 75 heures par semaine. L'entrep?t d'expédition doit donc pouvoir ? souffler ? et être en mesure de déstocker très rapidement des bobines, en particulier au début de la semaine, lorsqu'il est rempli au-delà de la moyenne.

Ce défi est relevé par deux ponts process Demag équipés chacun de deux chariots treuils et de préhenseurs sous vide. Les chariots peuvent se déplacer indépendamment l'un de l'autre. L'exploitant bénéficie ainsi d'une plus grande flexibilité et de cadences de manutention plus élevées.

Chaque pont peut stocker ou déstocker des bobines d'un diamètre maximum de 1450 mm, d'une largeur de 3350 mm et d'un poids maximum de 4,2 t, par paires ou individuellement. Il en résulte un rendement maximal très élevé du système pouvant aller jusqu'à 100 mouvements de bobines par heure.

L'entrep?t d'expédition de Blue Paper est le premier projet au monde à utiliser deux ponts automatisés Demag équipés chacun de deux chariots indépendants. Thomas B?nker, Senior Vice President, Business Unit Process Solutions déclare : ? Jusqu'ici les ponts utilisés étaient équipés d'un appareil de levage ou de deux chariots accouplés mécaniquement. La technique de commande moderne nous offre ici de nouvelles possibilités et augmente encore la vitesse de manutention des charges aux périodes de pointe avec un nombre réduit de translations. Ces ponts offrent de plus un maximum de flexibilité. ?

Informations complémentaires

La société Blue Paper SAS à Strasbourg est une coentreprise fondée par le groupe Klingele et l'entreprise belge VPK Packaging Group. L'usine a été créée en 2013, date à laquelle une usine de fabrication de papier magazine a été transformée en une installation de production moderne pour la fabrication de papiers supports légers (80 à 135 g/m2) pour emballages en carton ondulé.

La machine à papier de Blue Paper possède une largeur de travail format fini de 8,54 m et peut donc traiter les largeurs standards de la plupart des installations modernes de fabrication de carton ondulé. La production est con?ue pour une capacité annuelle de plus de 350 000 tonnes de papier ondulé léger et de couverture spéciale (testliner) d'un grammage de 80 à 135 g/m2. On emploie uniquement du papier recyclé comme matière première.
Jusqu'ici Blue Paper utilisait l'entrep?t d'expédition conventionnel existant pour bobines de papier , d'une capacité d'environ 7500 tonnes ; celui-ci servira à l'avenir uniquement pour les bobines de plus petite dimension. La majeure partie de la production est directement transportée dans le nouvel entrep?t qui possède une capacité nominale de plus de 15 000 tonnes. Les bobines sont empilées sur une surface de 2250 m2 pour former des piles d'une hauteur pouvant avoisiner les 15 mètres.

Deux ponts process Demag entièrement automatisés avec un entraxe de voie de 27,20 mètres se chargent du flux des matières. Ils se déplacent sur la même voie de pont et sont respectivement équipés de deux chariots indépendants l'un de l'autre, ce qui contribue à réduire le nombre de translations. Ce faisant, il n'a pas été nécessaire de réduire les vitesses de translation et de levage élevées des ponts process Demag.

Au total, quatre préhenseurs sous vide sont utilisés comme accessoires de préhension garantissant un transport rapide et en douceur des bobines. En fonction de la charge, la vitesse de levage et de descente peut aller jusqu'à 120 m/min.

Les deux ponts process utilisent les potentiels offerts tant dans le cadre de la manutention des bobines que dans celui de la consommation d'énergie : l'énergie électrique produite pendant l'opération de descente et pendant la décélération est en effet renvoyée dans le réseau par le biais de modules de réinjection intelligents. Le bilan énergétique du client est ainsi amélioré, ce qui constitue un avantage supplémentaire.

Gestion des stocks intelligente

Les ponts ont été livrés et mis en service avec le logiciel de gestion des stocks. Le système de gestion de magasin Demag est relié à la gestion des matières de l'usine de papier et par conséquent à la planification de la production. La commande de pont dispose donc de toutes les données de production pertinentes pour la logistique et le stockage. De cette fa?on, les ponts peuvent exécuter des travaux d'optimisation pendant les périodes où les livraisons ne sont pas possibles. Ils préparent alors les ordres de déstockage déjà annoncés, ce qui accélère également les opérations de déstockage qui doivent être effectuées durant les 75 heures hebdomadaires disponibles à cet effet.